austral islands
Où aller ?

Sortez des sentiers battus

Les îles Australes

Découvertes par les Européens au 18ème siècle, les Australes sont situées à 600 km au Sud de la capitale polynésienne. L’archipel est composé de sept îles, dont cinq sont habitées et quatre uniquement accessibles par voie aérienne. Ce pays intact et mystérieux où le sable blanc s’affronte avec le bleu intense des lagons, sort des sentiers battus offrant une expérience mémorable et unique de Tahiti Et Ses Îles.

Des paysages à couper le souffle, des montagnes abruptes aux vallées et aux hauts plateaux, ces îles sont célèbres pour leurs activités agricoles. Quelques vestiges archéologiques se cachent sur chaque île, témoignant d’une communauté pré-européenne bien organisée autour de pratiques culturelles et religieuses très riches.

Les falaises et les grottes des îles Australes sont des lieux légendaires. Ces zones étaient d’anciens sites funéraires, elles sont désormais un endroit idéal pour regarder les baleines à bosse se blottir dans les eaux du large. Les baleines à bosse viennent aux Australes d’août à octobre de chaque année pour accoucher.

Ces paysages contrastés se fondent élégamment avec la convivialité des habitants. Visitez les villages colorés et pittoresques pour découvrir le travail des insulaires qui vivent principalement de leurs objets d’art. Profitez-en également pour regarder les pêcheurs, les agriculteurs et les artisans tisseurs au travail. Ne manquez pas de rapporter un chapeau ou un panier tressé pour vous rappeler de votre séjour magique aux Australes.

Les îles Australes sont une occasion rare de découvrir Tahiti Et Ses Îles sous une lumière différente.

À propos des îles Australes

6 820
HABITANTS
93
KM²
TUBUAI
CENTRE ADMINISTRATIF
1H30
DE VOL DEPUIS TAHITI

Les principales raisons d’aller aux Îles Australes

L’OBSERVATION DES BALEINES
Les baleines à bosse arrivent à Rurutu chaque année. Elles viennent entre août et octobre pour s’accoupler et accoucher dans les eaux incroyablement claires de Rurutu. Les mères et les baleineaux nagent sous l’eau tandis que les mâles et les femelles communiquent en chantant des mélodies qui font le délice des observateurs… un spectacle rare et unique.

DES SITES ARCHÉOLOGIQUES MÉCONNUS
De nombreux sites archéologiques pré-européens peuvent encore être trouvés autour de Tubuai. La plupart d’entre eux ont été abandonnés et se confondent avec la végétation luxuriante, mais certains d’entre eux sont bien entretenus et méritent une visite. Demandez à un guide professionnel ou vos hôtes de vous accompagner afin de visiter ces sites. Vos guides vous éclaireront sur les histoires uniques et authentiques des marae et les légendes de l’île.

UNE NATURE BRUTE
L’île mélange un beau sable fin blanc et blanc avec des plages désertes, un lagon cristallin, des vallées luxuriantes, une agriculture variée, des sommets majestueux et de sentiers de randonnée inoubliables. La terre et la mer se marient silencieusement offrant aux voyageurs une expérience qui restera gravée dans leur mémoire.

Les Îles Australes

Rurutu
L’île a été formée par une série d’éruptions volcaniques consécutives, qui ont fait naître des montagnes insolites entourées de falaises de corail. Cet événement naturel a donné son nom à « Rurutu » qui signifie « la roche qui jaillit ». Les roches basaltiques et une courroie calcaire offrent des stalactites et des stalagmites surprenantes autour de l’ancien lagon, maintenant transformé un récif de corail.

Le climat frais est propice à une végétation luxuriante qui couvre les roches de l’île. Une route en virage vous emmènera en virée poétique et impressionnante, combinant de longues plages de sable blanc, de belles baies et diverses plantations. Le café, l’ananas, le basilic sauvage et les litchis abondent autour de ces riches terres.
Dans ce milieu immaculé, seulement 2 404 habitants vivent au rythme de leurs traditions et organisent régulièrement des jeux amicaux. La fête du Tere Fa’ati rassemble tous les villages où les hommes font des concours de force en soulevant des roches volcaniques pesant jusqu’à 70 kg.

Vous pouvez mieux découvrir les charmes de Rurutu en interagissant avec la population locale, telles que les mama, des femmes souriantes qui passent leurs journées à tisser avec des matériaux locaux, spécifiques à la région. Leurs mains agiles font naître des œuvres délicates telles que des pe’ue ou tapis et aussi des chapeaux tissés fins. Elles sont également des expertes dans la fabrication de tifaifai, couvertures en patchwork traditionnelles présentant des modèles exotiques et nécessitant de la patience et du savoir faire.

Enfin, ne manquez pas un ballet de baleines, attirant les amateurs et les chercheurs du monde entier chaque année. Les baleines viennent très près de la côte pour donner naissance à leurs baleineaux, et les snorkelers aventureux peuvent partager un moment très spécial avec ces reines de la mer.

Tubuai
Tubuai est la plus grande île de cet archipel, elle accueille les principaux services publics et économiques de l’archipel. Son récif est dispersé entre fines pierres et roches volcaniques. L’immense lagon, presque deux fois plus grand que l’île elle-même, offre 85 km² de pur plaisir aquatique. Le climat doux rend ces îles idéales pour l’agriculture. Les lys sont cultivés pour l’exportation et peuvent être contemplés dans des champs à perte de vue.

Les premiers explorateurs ont été frappés par la beauté de l’île. Vers la fin du 19ème siècle, les explorateurs Wallis et Cook ont apprécié la végétation luxuriante et de l’eau cristalline de l’île. Cependant, la zone ne semblait pas appropriée pour un bon ancrage étant donné la grande barrière de corail autour de la côte. Cet inconvénient s’est transformé en un avantage aux yeux des fameux mutins du HMS Bounty. Dirigés par Christian Fletcher, ils ont essayé sans succès de s’installer et de construire le Fort George, qui n’existe plus.

Raivavae
L’île dispose d’un grand lagon entouré d’un récif corallien composé de 28 motu. Le climat frais est très favorable à l’agriculture. Les habitants, vivant dans quatre villages différents, cultivent du taro et du café, mais aussi des mangues et des bananiers.

« Raivavae » qui signifie « le ciel ouvert » est un excellent endroit pour écouter les sons et les chants des oiseaux de mer, la houle de l’océan et le vent doux. Souvent considérée comme la plus belle île du Pacifique, le magnifique paysage de Raivavae est à la hauteur de sa réputation de jardin d’Eden. Flottant sur un lagon émeraude, l’île abrite des vestiges étonnants, comme un tiki rieur. De nombreux objets sont conservés dans des collections privées de plusieurs musées occidentaux témoignant de pratiques religieuses et culturelles pré-européennes intenses.

Les populations locales ont choisi de garder leur île intacte et ont développé un concept d’éco-tourisme accueillant les voyageurs de manière chaleureuse et simple. Mis à part l’artisanat, Raivavae est la seule île où les pirogues traditionnelles sont encore fabriquées, ce qui permet au visiteur de voyager dans le temps, les temps anciens de cette île mystique et magnifique.

Rimatara
Bien que Rimatara soit la plus petite des Îles Australes, elle possède un charme particulier avec beaucoup de beautés cachées. Au creux de cette île circulaire, on a l’impression que le temps s’est arrêté. Avec seulement un petit lagon, l’île est également l’un des derniers abris d’une espèce d’oiseau en voie d’extinction, le Lori de Khul ou vini ‘ura, un oiseau dont les plumes colorées éclairent le ciel de Rimatara. L’accès à l’île se faisait exclusivement par mer et depuis récemment, elle est reliée à Papeete par avion.
L’occupation principale de la population, en dehors de l’agriculture, est le tressage de panier et surtout la préparation de feuilles de fara pae’ore (une variété de pandanus sans épines) qui sont utilisées pour fabriquer des tissus.